WMC250EV : un prototype de moto électrique inspiré de la F1

Image par motoservices.com

Le bureau d’études et de design britannique White Motorcycle Concepts vient de présenter un prototype de moto vraiment original avec la WMC250EV. S’inspirant de la conception des F1, cette moto électrique met l’accent sur l’aérodynamisme pour battre des records de vitesse.

Une moto électrique pour battre des records

Autant dire que le prototype de White Motorcycle Concepts n’est pas issu des deux roues classiques. D’ailleurs, Robert White, à la fois concepteur et pilote de cette moto révolutionnaire, avoue s’être inspiré de la Formule 1 pour sa WMC250EV.

Son ambition est de pulvériser le record de vitesse à moto électrique, détenu à l’heure actuelle par Venturi/Voxan avec sa Wattman sur laquelle Max Biaggi a atteint la vitesse de 366,96 km/h (228 MPH).

Robert White souhaite ainsi repousser les limites et arriver à la vitesse de 250 MPH, plus de 400 km/h à bord de sa moto électrique.

Même si les éléments techniques dévoilés laissent un doute planer sur la capacité de cette moto à battre le record de vitesse, White Motorcycle se veut toutefois rassurant en précisant que le projet est encore susceptible d’évoluer au fil des tests.

Une conception inspirée de la F1

Afin de se donner les moyens de ses ambitions, la WMC250EV est construite autour d’un tunnel à air central en carbone « V-Air » et intègre de nombreuses technologies.

Son tunnel « V-Air », sur lequel le pilote s’assoit, sert avant tout à optimiser son aérodynamisme et renforcer la stabilité à grande vitesse.

La WMC250EV révèle une face avant profilée et opposant une faible résistance. Son pack de batteries est disposé au plus près de la route afin de baisser son centre de gravité. De plus, son système « V-Air » empêche l’avant de se relever à vive allure sans nécessiter d’ailerons supplémentaires, garantissant ainsi un meilleur équilibre.

L’optimisation de la WMC250EV lui permettrait de montrer une trainée aérodynamique 70 % moins élevée que la célèbre Suzuki Hayabusa qui est déjà une référence en matière de profil. Pour information, l’Hayabusa possède un coefficient de trainée de 0,36 alors que la WMC250EV n’affiche que 0,11.

Spécificités techniques

Afin de fendre l’air et entraîner la WMC250EV, on retrouve plusieurs moteurs électriques sur chacune de ses roues. Deux moteurs de 20 kW sont disposés sur la roue avant alors que celle de l’arrière comprend aussi deux moteurs, de 30 kW cette fois. La WMC250EV est donc une deux roues motrices qui délivre une puissance totale de 100 kW soit 134 ch.

La moto électrique possède une transmission par chaîne lubrifiée et protégée dans un compartiment fermé. La WMC250EV bénéficie d’un dispositif de récupération d’énergie au freinage et intègre deux bras oscillants en aluminium pour ses roues.

Elle offre une position de conduite plutôt horizontale, mais le concepteur déclare que celle-ci n’est pas plus prononcée qu’une Yamaha R6 et qu’elle pourrait évoluer selon les résultats des tests.

Même si la WMC250EV a pour ambition d’atteindre les 250 MPH, son pilote se focalisera d’abord sur le record de vitesse actuel de 200 MPH.

Bien qu’il s’agisse ici du premier projet de White Motorcycle, le bureau d’études travaille déjà sur un nouveau prototype : une Yamaha Tricity 300 dotée elle aussi du système « V-Air ».

%d bloggers like this: