Delta XE : une hypersportive électrique

Image par lerepairedesmotards.com

Les motos électriques présentent de nombreux avantages, mais malheureusement, leurs performances restent pour l’instant en deçà des modèles thermiques. Toutefois, de multiples projets prometteurs voient régulièrement le jour, à l’instar de la très sportive Delta XE qui a pour ambition de se frotter aux motos GP.

Une hypersportive pour la course

À l’origine de la Delta XE, on retrouve une équipe d’étudiants néerlandais nommée «?Electric Superbike Twente?». Avec déjà trois superbikes électriques à son actif, l’Apex RS, l’Eclipse GP et la Liion GP, le collectif signe donc sa quatrième moto.

Néanmoins, la Delta XE n’est pas un nouveau modèle à proprement parler puisqu’il s’agit ici de la 4e génération. Avec cette mouture récente, l’équipe de l’Université de Twente entend rivaliser avec les principales sportives thermiques du marché en proposant un modèle électrique hypersportif et taillé pour la course.

Motorisation et équipements

La Delta XE utilise la même base que la Suter MMX 500. On retrouve le même moteur que sur la 3e génération avec cependant un léger gain de puissance. Elle offre ainsi 150 kW et délivre environ 200 ch (contre 150 ch sur l’ancienne version) pour un couple de 170 Nm et un poids de 220 kg. Elle permet de passer de 0 km/h à 100 km/h en moins de 3 secondes ou d’atteindre le 200 km/h en moins de 9 secondes, mais aussi de rouler à une vitesse de pointe de 300 km/h.

Pour y parvenir, la Delta XE embarque une batterie de 576 cellules lithium-polymères faisant 13,5 kWh et pesant 80 kg. Au passage, on retrouve ce type de batterie sur les deux-roues participants au championnat de motos électriques MotoE.

Afin de recharger sa batterie, la Delta XE est pourvue d’une prise CCS pour plus de commodité.
Cette Delta XE de 4e génération bénéficie en sus d’un nouveau système de refroidissement plus performant et adapté à sa puissance supérieure.

Sur la partie cycle, on rencontre un cadre treillis en acier et un bras oscillant en aluminium Bakker Framebouw ainsi qu’une fourche Öhlins USD avec renforts en carbone ou encore un dispositif de freinage avec étriers radiaux à 4 pistons signé HEL Performance.

La Delta XE possède une jante en aluminium forgé Marchesini à l’avant tandis qu’à l’arrière, le constructeur a opté pour une jante PVM Magnesium, toutes deux provenant de chez Ten Kate Racing.

Pour le futur

Pour l’heure, nous ne disposons d’aucune information concernant son autonomie en course. Néanmoins, l’équipe d’étudiants a déclaré qu’elle poursuivait ses recherches afin de proposer un modèle capable de supplanter ses principaux concurrents.

Elle a également indiqué qu’elle travaillait d’ores et déjà sur une prochaine mouture électrique, à même de faire aussi bien qu’une moto GP classique.

On devrait apercevoir la Delta XE sur circuit à partir du mois de septembre avec la levée de restrictions liées au COVID.

rejoindre le site 1001Pneus.fr