Pneu usé, sous-gonflé ou surgonflé : quels risques ?

50% des automobilistes français roulent avec au moins un pneu sous-gonflé, malgré de nombreuses études qui ont démontré le rôle crucial que les pneumatiques jouent pour la sécurité routière. En effet, les pneus usés ou sous-gonflés sont directement responsables de 6% des accidents mortels sur route et causent plus de 153 000 accidents en Europe.

automobilistes

Pneus usés ? Voici ce qui est dangereux

Sur tous les véhicules à moteur, qu’ils disposent de deux, trois ou quatre roues, le pneu constitue la seule liaison physique entre vous et la route. Ce seul point de contact représente la taille de 4 cartes postales seulement. En ayant connaissance de cela, on peut comprendre pourquoi leur bon état est primordial.

Vous savez sûrement que l’usure de vos pneumatiques augmente vos distances de freinage, et cela est multiplié par temps de pluie (aquaplaning, dérapages). S’ils sont usés, leur sculpture ne permet plus d’évacuer l’eau et d’accrocher la route. Le risque d’accident est donc présent. Ne négligez pas votre sécurité, surveillez-les.

pneus usés

Pneus sous-gonflés? Ce qu’il peut arriver

Vous venez d’acheter un ou plusieurs pneus neufs ? C’est bien, vous vous souciez de leur état. Cependant, même des pneus totalement neufs se dégonflent naturellement rapidement. Vos pneumatiques peuvent perdre jusqu’à 0,1 bars par mois ! Le moindre choc sur un trottoir ou un corps étranger enfoncé, comme un clou, peut aussi être en cause d’une perte de pression prématurée. Soyez vigilant.

Sachez qu’en contrôlant leur pression régulièrement et en gardant une pression (conseillée par le constructeur), vous pouvez consommer jusqu’à 10 % en moins de carburant sur la totalité d’un plein.

En conclusion, vous contrôlez la pression de vos pneus afin de garantir leur état et leur sécurité et vous économisez.

pneus usés ou sous gonflés

Pneus surgonflés? Est-ce dangereux?

On pourrait croire que rouler régulièrement au-dessus de la pression autorisée par le constructeur est dangereux, usant prématurément le pneu et pouvant provoquer un éclatement. Ce sont des idées reçues qui s’avèrent fausses. Votre pneu peut supporter jusqu’à 10 bars de pression avant d’éclater.
Rouler en surpression de quelques dixièmes de bar ne représente aucun danger, et il est même conseillé de rouler surgonflé si vous devez par exemple surcharger votre véhicule avant un trajet.

Cependant, un excès de pression peut accélérer le processus d’usure car vous avez moins d’adhérence sur la route et vous perdez en confort de conduite. Il est donc important de respecter les recommandations de pression indiquées par le constructeur de votre véhicule pour garantir la sécurité et l’efficacité de vos pneus.

exemple gonflage

Nos 10 conseils pour rouler en sécurité

Voici 10 conseils que vous pouvez mettre en application afin de rouler en toute sécurité.

Contrôlez et réglez la pression des pneus mensuellement

Contrôlez et jaugez correctement la pression recommandée pour chaque pneu (vous trouverez plus d’informations sur la porte du conducteur de votre véhicule et dans le manuel d’utilisation). Idéalement, faites l’opération « à froid », de préférence après avoir roulé moins de 10 kilomètres ou après une pause de 2 heures.

Ne regonflez pas un pneu chaud

Un pneu qui a roulé chauffe, car l’air qu’il contient se dilate et peut fausser les mesures. Si vous avez besoin d’effectuer un gonflage d’urgence, ajoutez 0,3 bar à la pression recommandée par le constructeur de votre auto.

Faites régulièrement vérifier vos pneus et vos roues par des professionnels

Il vaut mieux prévenir que guérir, c’est une chose logique pour votre santé, mais cela devrait l’être aussi pour l’état de votre auto qui garantit votre sécurité sur la route.

Evitez de surgonfler vos pneumatiques

Pour éviter les pertes de pression, certains surgonflent leurs pneus, mais ce n’est pas forcément la meilleure idée. Les pneus trop gonflés adhèrent moins et perdent en surface de contact au sol. Si vous devez gonfler davantage pour un trajet avec un chargement intensif de votre véhicule, ne dépassez pas les 0,2 bars.

Pensez aussi à votre roue de secours

Pensez à bien vérifier son bon état, car si vous crevez et que celle-ci est détériorée, vous serez totalement bloqué. D’ailleurs, n’hésitez pas à consulter nos conseils en cas de crevaison d’un pneu.

Bouchons et valves

Les bouchons, qu’ils soient en plastique ou en alu, protègent les valves qui assurent une étanchéité optimale de vos pneus. Leur perte est fréquente, si vous constatez qu’il vous en manque, achetez-en !

Pneus gonflés à l’azote? Respectez la pression constructeur

La gomme de vos pneus étant plus étanche à l’azote qu’à l’air, ce gaz limite les pertes naturelles. La pression est la même que pour l’air, et les deux gaz se mélangent. Seul problème : le gonflage à l’azote est souvent payant.

Adaptez votre pression si vous transportez des charges

Si vous comptez rouler à pleine charge, gonflez vos pneus à 0,2 bar maximum (comme indiqué dans le 4ème point).

Si vous avez un camping-car

En raison de leur faible utilisation, il est raisonnable d’être plus attentif pour ces véhicules. Vérifiez la pression avant le départ. Si le gonflage conseillé par le constructeur est supérieur à 4,7 bars, les valves devront être métalliques.

Et si c’est une caravane

Ne dépassez pas les 0,4 bars aux pneus arrière. Pour la caravane, si vous transportez des charges, augmentez la pression de 0,2 bar maximum.

Pneus usés, peuvent-ils impacter mon assurance auto?

Il est important de savoir que vous risquez de ne pas être totalement couvert si vous provoquez un accident en lien avec un défaut sur l’un de vos pneumatiques. Rouler sans se préoccuper de leur état augmente considérablement le risque d’accident, c’est d’autant plus vrai avec des voitures de sport ou de prestige, plus puissantes.

assurance auto

Attention, une usure excessive de vos pneus ou des pneus non adaptés à votre véhicule sportif peuvent avoir des conséquences importantes tant au niveau accidentel qu’au niveau de votre assurance. De nombreux exemples de sinistres non pris en charge totalement ou faisant l’objet d’une déchéance de garantie existent dans le domaine. Sachant que le montant d’un sinistre peut être très élevé, notamment en cas d’accident de type corporel. Dans un récent arrêt, la Cour de Cassation estime ainsi que rouler avec des pneus usés à 50 % peut constituer une faute grave en cas d’accident et annuler ainsi partiellement ou totalement toute prise en charge.

Si vous possédez une voiture sportive, ne prenez pas de risques inutiles. Soyez vigilant et rapprochez-vous d’un spécialiste de l’assurance pour ce type de véhicules. Assurez-vous que vos pneus sont en bon état et adaptés à votre véhicule, et contrôlez régulièrement leur pression pour éviter tout incident. Il est également important de vérifier que votre assurance couvre les dommages liés aux pneus usés ou non adaptés. En prenant ces précautions, vous pourrez rouler en toute sécurité et être couvert en cas d’accident.

rejoindre le site 1001Pneus.fr