Trail Lucky Explorer Project : le prototype de MV Augusta

Image par luckyexplorerproject.com

Modèle bien connu par les amateurs de motos et de rallyes, la Cagiva Elefant reste une moto emblématique qui a marqué l’histoire du Paris-Dakar. Aujourd’hui MV Augusta remet cette moto sur le devant de la scène en proposant deux prototypes inspirés de ce modèle mythique avec son Lucky Explorer Project.

Un « revival » de l’Elefant

Appartenant aujourd’hui à MV Augusta, la marque Cagiva s’était forgée une solide réputation avec sa 900 Elefant produite entre 1991 et 1997.

Profitant du salon de l’EICMA qui s’est tenu le mois dernier à Milan, MV Augusta a livré davantage d’informations sur son projet Trail Lucky Explorer Project :

Le constructeur a présenté deux trails, au stade de prototype, qui reprennent grandement l’identité du modèle historique Elefant.

Sur un plan esthétique, ces deux trails divergent peu l’un de l’autre, si ce n’est que le Lucky Explorer 5.5 intègre un moteur de 554cc, alors que la Lucky Explorer 9.5 jouit d’un moteur de 931cc.

La Lucky Explorer 5.5

La MV Augusta Lucky Explorer 5.5 devrait être proposée dès 8000 €, mais il faudra compter 1000 € pour profiter de ses options. Ces tarifs ne sont pas définitifs et sont susceptibles d’évoluer.

La 5.5 sera produite au sein des usines chinoises de Q.J.Motor. Elle embarque un moteur bicylindre en ligne à refroidissement liquide de 554cc offrant une puissance de 47,6 ch à 7500 tr/min pour un couple de 51 Nm à 5500 tr/min.

La Lucky Explorer 5.5 possède un embrayage anti-dribble et une boite de vitesse à 6 rapports.

Elle détient une fourche inversée KYB réglable de 43 mm avec un débattement de 135 mm sur l’avant. Pour l’arrière, elle jouit d’un double bras oscillant et d’un amortisseur KYB réglable en précharge.

Le système de freinage est assuré par Brembo avec un étrier à 4 pistons associés à un double disque flottant de 320 mm sur l’avant ainsi d’étriers 2 pistons avec un disque de 265 mm sur l’arrière.

La Lucky Explorer 9.5

La Lucky Explorer 9.5 intègre un moteur 3 cylindres en ligne à refroidissement liquide de 931cc. Celui-ci accorde une puissance de 123 ch à 10 000 tr/min pour un couple de 102 Nm à 7000 tr/min.

Elle possède un embrayage intelligent SCS ainsi qu’une boite de vitesse électronique Cyborg avec un shifter MV EAS.

Le constructeur a opté pour des suspensions Sachs, avec sur l’avant une fourche inversée de 50 mm à réglage électronique débattant sur 220 mm, alors que l’arrière accueille un double bras oscillant en alliage aluminium avec un amortisseur progressif à réglage électronique débattant sur 210 mm.

Le dispositif de freinage est signé Brembo avec un étrier monobloc Stylema et un disque flottant de 320 mm. Le frein arrière dispose pour sa part d’un étrier à deux pistons et d’un disque de 265 mm.

%d bloggers like this: