Stilride SUS1 : le scooter électrique inspiré des origamis

Image par scooterselectriques.fr

Il y a quelque temps, la marque Stilride avait révélé un projet de scooter électrique d’un nouveau genre avec un châssis original reposant sur des tôles d’acier pliées. Après deux années de maturation et de développement, la société suédoise s’apprête à lancer son premier scooter avec le Sports Utility Scooter SUS1.

Un châssis spécial

Le premier modèle de Stilride possède un design original et une apparence très similaire au prototype présenté initialement. Pour son châssis, le constructeur a opté pour une approche novatrice avec l’utilisation de tôles en acier, pliées comme des origamis grâce à la technique Light Fold.

Cette conception spéciale permet de réaliser des économies sur les matières premières, mais aussi d’avoir une démarche plus écologique en limitant l’utilisation du plastique et en facilitant la fabrication. Pour rappel, lors de la présentation de son prototype, Stilride mettait en avant un gain (entre 20 et 50 %) sur les matériaux, mais aussi sur la main-d’œuvre avec un coût de 25 € à 45 € inférieur à une production classique.

Motorisation

Comme sur le prototype présenté, le SUS1 de série embarque un moteur électrique PMSM dans sa roue arrière. Celui-ci propose une puissance de 14,8 ch et permet de dépasser la vitesse de 100 km/h. Équivalent à un 125cc, il est accessible aux titulaires du permis A1 et B.

Afin d’alimenter le bloc, on retrouve une batterie lithium-ion de 6 kWh pour une autonomie de 120 km selon le cycle WMTC. Le constructeur n’a pour l’instant livré aucune information sur son chargeur (qui est intégré) ni sur le temps nécessaire pour recharger sa batterie.

Partie cycle et équipements

Contrairement au prototype, le SUS1 n’intègre pas des suspensions Öhlins et accueille désormais une fourche inversée Supreme ainsi qu’un amortisseur réglable.

Ses roues bénéficient de jantes Stilride de 13 pouces et disposent de freins à simple disque dotés d’un système CBS sur l’avant comme l’arrière. En outre, elles sont pourvues d’un système de récupération d’énergie au freinage afin d’optimiser l’autonomie.

Le SUS1 dispose d’une boite à gants verrouillable et embarque une prise USB ainsi qu’une application mobile pour une meilleure expérience de pilotage.

Notons au passage que le SUS1 et un scooter monoplace de série et qu’il faudra débourser quelques euros supplémentaires pour accueillir un passager de plus.

Commercialisation

Stilride prévoit un lancement à l’automne 2022 et a déjà commencé la fabrication de son SUS1. Pour le futur, la marque souhaite accélérer sa production afin de livrer ses tôles pliées vers plusieurs partenaires en Europe. Elle espère ainsi réduire le circuit de distribution et avoir une approche plus respectueuse de l’environnement, mais aussi de ses clients.

Selon certaines estimations, le SUS1 pourrait être commercialisé entre 10 000 € et 15 000 € en fonction des options choisies.

%d bloggers like this: