Skysphere : le concept-car électrique d’Audi qui change de taille

Image par audi-mediacenter.com

Présent lors de la Monterey Car Week en Californie, le constructeur Audi vient de présenter un concept de voiture électrique particulièrement original. Capable de changer de taille pour passer d’un roadster sportif à un véhicule grand tourisme (GT), la Skysphere a de quoi surprendre. Avec les concepts Grandsphere et Urbansphere, celle-ci fait partie du projet Artemis d’Audi visant à proposer de nouveaux modèles électriques.

Un concept qui change de taille

Si le concept Grandsphere d’Audi qui sera dévoilé lors du prochain salon de Munich se présente sous la forme d’une limousine de luxe et que la Skysphere ressemble davantage à un roadster, la Skysphere se situe entre les deux et montre plus de polyvalence. Les trois concepts affichent toutefois un point commun majeur puisqu’ils devraient tous proposer une conduite autonome de niveau 4, sans intervention du conducteur.

Pour la partie arrière de cette Skysphere, son concepteur Gaël Buzyn, qui n’est autre que le directeur du centre de design Audi à Los Angeles, affirme s’être largement inspiré du concept PB18 qu’il avait dessiné.

La Skysphere montre des dimensions relativement proches des voitures actuelles et propose de changer de mode et de taille à l’aide d’un bouton. Elle mesure ainsi 4,94 m de long en version roadster et passe à 5,19 m de long en version GT.

Motorisation électrique

Côté motorisation, on retrouve un moteur électrique disposé sur la partie arrière offrant une puissance de 632 ch avec ses 465 kW. Il délivre un couple de 750 Nm et permet de passer de 0 km/h à 100 km/h en moins de 4 secondes.

Son pack de batterie placé derrière les sièges jouit d’une capacité de 80 kWh qui promet une autonomie de plus de 500 km en mode GT avec une seule charge.

La Skysphere pèse 1800 kg et la majeure partie de son poids (60 %) est répartie au niveau de son essieu arrière. Elle bénéficie d’une suspension pneumatique adaptative et intègre des roues arrière directrices qui favorisent les manœuvres et accordent davantage de maniabilité.

Un intérieur soigné et innovant

Pour l’intérieur, Audi a opté pour un volant et un pédalier rétractable à l’instar de ce qu’avait proposé Peugeot avec son concept e-Legend.

Particularité importante, lorsque la Skypshere passe en mode GT elle devient une voiture autonome et économique, son volant et ses commandes de conduite disparaissent sous le tableau de bord laissant place à une planche de bord très épurée.

Son habitacle agréable avec ses inserts en bois d’eucalyptus comprend des sièges simili cuir en tissu microfibre dans une couleur mêlant vert et bleu. Des panneaux tactiles situés dans les portes offriront un accès rapide à la climatisation et au système de soufflerie.

Sa planche de bord bénéficie d’un grand écran tactile mesurant 141,5 cm de large par 18 cm de haut. Celui-ci proposera un affichage différent selon le mode de conduite choisi, roadster ou GT. Il pourra dispenser des informations essentielles à la conduite ou permettre la lecture de films directement depuis Internet.

La Skysphere ne sera pas visible sur les routes et restera très probablement à l’état de concept. Gaël Buzyn a toutefois déclaré que « de nombreux éléments apparaîtront en production ».