Quark : le moteur électrique de 335 ch et 30 kg par Koenigsegg

Image par autoplus.fr

Célèbre pour ses hypercars, le constructeur automobile suédois Koenigsegg travaille sur un nouveau groupe propulseur du nom de Terrier. Il y a quelques jours, il nous livrait davantage d’informations en révélant le Quark EV, son moteur électrique compact alliant de hautes performances et un poids réduit.

Koenigsegg et son Terrier

Réputée pour ses modèles sportifs haut de gamme comme la Regera ou la Jesko, la marque suédoise Koenigsegg vient de révéler son nouveau bloc moteur électrique du nom de « Terrier » en référence directe au dynamisme et à l’énergie de ces chiens.

Ce groupe motopropulseur avec vectorisation de couple intègre un onduleur triphasé ainsi que deux moteurs électriques « Quark ». Particulièrement compacts, ces deux derniers permettent d’obtenir un bloc au volume réduit comme le démontrent les clichés de Koenigsegg comparant le Quark ainsi que le groupe Terrier à une cannette métallique de 33 cl.

On retrouvera le groupe Terrier sur la nouvelle coupée hybride Gemera de Koenigsegg qui sera limité à 300 exemplaires et devrait arriver cette année. La sportive accueillera trois moteurs électriques ainsi qu’un bloc thermique 2,0 l turbo trois cylindres, pour une puissance de 1700ch au total et une vitesse de pointe de 400 km/h.

Le Quark

Le Quark de Koenigsegg est un moteur électrique qui dispose de nombreux atouts notamment avec son faible encombrement, sa grande puissance et son couple élevé. En effet, le Quark pèse moins de 30 kg (28,5 kg), mais délivre une puissance de 335 ch (250 kW) pour un couple maximal de 600 Nm.

Afin de parvenir à ses résultats, Koenigsegg a utilisé un acier spécial employé dans l’aérospatiale et les sports mécaniques. En outre, le fabricant l’a doté d’un rotor en fibre de carbone conçu avec la technologie Aircore.

Pensé pour offrir une forte accélération à bas régime et des performances inégalées, le Quark associe les avantages d’un moteur radial et d’un moteur axial baptisé « Flux Raxial » par Koenigsegg. Ce dispositif fournit la puissance et le couple maximal pendant une vingtaine de secondes avant d’être complété par le moteur thermique.

Avec son onduleur et ses deux Quarks, le groupe motopropulseur terrier pèse 88 kg pour un volume de 40 L seulement. Il permet ainsi de gagner de la place et ouvre le champ à de nouvelles configurations.

Le PDG de la marque, Christian von Koenigsegg, indique que le Quark pourrait servir à d’autres activités comme la marine ou l’aviation. Pour l’heure, Koenigsegg n’a pas fourni d’information sur le tarif de son groupe électrique Terrier qu’il prévoit de vendre sous licence.

%d bloggers like this: