Hyundai Bayon, un SUV compact pour le marché européen

Image par automobile-magazine.fr

Après avoir récemment présenté le Kona EV 2021, le nouveau Santa Fe ou encore la Ioniq 5, Hyundai dévoile son dernier SUV destiné au marché européen avec le Bayon. Nommé ainsi en hommage à la ville de Bayonne, ce SUV compact sera commercialisé dans le courant du deuxième trimestre 2021.

Un second SUV dans le segment B

Avec le Bayon, Hyundai entend bien faire de l’ombre à ses rivaux tels que le Renault Captur ou le Citroën C3 Aircross. En effet, le fabricant étaye son offre sur le segment B, SUV citadins et polyvalents, en proposant son Kona restylé ainsi que le Bayon. Ce dernier se veut plus accessible et représente l’entrée de gamme du fabricant alors que le Kona, notamment dans ses déclinaisons électriques ou hybrides, reste plus onéreux.

Le Bayon affiche une silhouette élégante avec ses optiques au design dynamique, sa large calandre, sans angles marqués et ses flancs aux arêtes prononcées. Il se démarque nettement du Kona qui montre pour sa part des courbes plus arrondies.

Moins haut que la plupart de ses concurrents, avec ses 1,49 m, le Bayon mesure 8 cm de moins que le Kona et 9 cm de moins que le Renault Captur. Sa longueur de 4,18 m et sa largeur de 1,78 m (pour un empattement de 2,58 m) contribuent à le placer parmi les SUV les plus compacts du segment B.

Malgré ses dimensions plus petites, le Bayon bénéficie d’un coffre de 411 litres alors que le celui du Kona ne fait que 361 litres.

Les spécificités de ce nouveau SUV conçu par Hyundai

Hyundai décline le Bayon avec un moteur essence atmosphérique 1,2 Mpi (84 ch) ainsi qu’une version essence turbo 1,5 T-GdI (100 ch) avec une microhybridation de 48 V. Ce dernier pourra être associé à une boîte manuelle (à six rapports) ou bien à une transmission à double embrayage à sept rapports.

Le Bayon se distingue par sa large surface vitrée qui offre un intérieur particulièrement lumineux. Reprenant la planche de bord de la Hundai i20, le Bayon embarque un écran de 8 pouces derrière le volant ainsi que d’un écran tactile central de 10,25 pouces. Le Bayon prend en charge les dispositifs Android Auto et Apple Carplay. On retrouve trois prises USB ou encore un chargeur à induction (sans fil).

Grâce à l’application Bluelink, il est possible d’interagir avec le Bayon à distance. Celle-ci permet, à l’aide du smartphone, de recevoir des notifications lorsque l’alarme se déclenche, mais aussi de verrouiller ou déverrouiller le véhicule, contrôler la pression de ses pneus, regarder le niveau de carburant, mais aussi le localiser, par exemple.

Bien entendu, le Bayon intègre des dispositifs d’aide à la conduite comme un régulateur de vitesse adaptatif, un assistant de parking, la reconnaissance des panneaux, les optiques intelligents ou encore un système anticollision.Hyundai n’a pour l’instant pas communiqué le prix du Bayon. Celui-ci devrait montrer un prix inférieur au Kona, disponible dès 24 000 € et assez proche du Renault Captur vendu dès 21 000 €.

rejoindre le site 1001Pneus.fr