Évolution du bonus écologique en Juillet 2022

Inauguré en 2007, le système bonus-malus écologique est mis en place par l’Union européenne dans le but d’atteindre un parc de voitures avec une émission moyenne de 95g de CO2/km.

Depuis son entrée en vigueur, le taux du bonus n’a cessé de varier. Après une augmentation, il a été abaissé une première fois de 1000 € en 2021. En juillet 2022, celui-ci devait à nouveau subir une baisse de 1000 €, mais le projet a été repoussé jusqu’à la fin de l’année.

Malgré cela, quelques changements demeurent.

Changement du bonus écologique en 2022

Le 1 juillet 2022, le bonus vient de connaître une seconde baisse et quelques modifications.

Sa valeur plafond de 6000 € est maintenue, mais uniquement pour les véhicules à 0g de CO2/km. Le prix maximum du véhicule pour en bénéficier est revu à la hausse, passant de 45 000 € à 47 000 €.

Les véhicules hybrides quant à eux se retrouvent plus atteints.

Montants et conditions actuelles du bonus écologique

Les véhicules 100% électriques avec 0g de CO2/km et de moins de 47 000 € peuvent bénéficier d’un bonus de rabais équivalant à 27% du prix de la voiture, avec un plafond de 6000 €.

Les véhicules électriques avec une émission de 0 g de CO2/km et avec un prix de vente entre 47 000 € et 60 000 € bénéficient d’un bonus de 2000 €.

Les camionnettes neuves électriques avec une émission de 0g de CO2/km bénéficient d‘un bonus allant jusqu’à 40% du prix, plafonné à 7000 €.

Les véhicules à l’hydrogène avec 0g de CO2/km de plus de 60 000 € bénéficient d’une réduction de 2000 €.

Les véhicules hybrides dégageant entre 21 et 50 g de CO2/km vendus à moins de 50 000 € bénéficient encore d’un bonus de 1000 €.

Tous les bonus connaîtront une baisse de 1000 € au début de 2023, ce qui mènera, à priori, à la suppression du bonus pour les véhicules hybrides.

Ces nouvelles voitures désormais éligibles au bonus

Parmi les modèles désormais compatibles avec le bonus écologique, nous retrouvons la Hyundai IONIQ 5 58 kWh Intuitive affiché à un prix de vente de 46 000 euros.

La Nissan Ariya fait également son entrée avec son prix de départ à 46 400 euros.

La Kia EV6 rejoint le classement des voitures éligibles au bonus de 6000 euros grâce à la remise constructeur.

Enfin, Volkswagen propose le modèle ID.3. Si avec son prix de départ de 44 990 euros, celui-ci frôlait le précédent bonus plafonné à 45 000, l’ajout de quelques options était impossible. Ce n’est maintenant plus le cas. Il est possible, par exemple, d’y inclure un attelage pour porte-vélos et de nouvelles jantes, voire l’option pompe à chaleur.

rejoindre le site 1001Pneus.fr