bZ4X : le premier SUV 100 % électrique de Toyota

Image par topgear-magazine.fr

Toyota vient de présenter son dernier SUV avec le bZ4X. Bien que le constructeur soit célèbre pour son avant-gardisme dans le domaine de l’hybridation, il s’agit de son premier véhicule totalement électrique. Prévu pour 2022, le bZ4X pourrait bien être un concurrent sérieux pour l’ID.4 de Volkswagen.

Nouveau SUV, nouvelle plateforme

Le nouveau bZ4X reprend grandement les lignes du concept-car du même nom, présenté plus tôt cette année. Pour sa conception, la marque nippone a développé une nouvelle plateforme modulaire nommée e-TNGA en collaboration avec Subaru.

Grâce à celle-ci, les constructeurs souhaitent proposer des véhicules à zéro émission comme le futur Solterra de Subaru ou encore notre bZ4X.

Avec le bZ4X, Toyota en profite pour lancer une nouvelle famille du nom de « bZ » pour « Beyond Zero », laissant présager de futurs modèles électriques utilisant cette même plateforme.

Un nouveau style

À l’heure actuelle, Toyota n’a pas donné de précision sur ses dimensions exactes. Néanmoins, le bZ4X devrait posséder un gabarit assez similaire à son cousin le RAV4.

Il n’y a pas vraiment de surprise du côté de son apparence, puisqu’il reprend quasiment trait pour trait le design du concept.

Il affiche un style dynamique et plus moderne que le RAV4, notamment avec ses optiques minces et très effilés ou encore son capot moins imposant.

La marque profite du premier venu dans la famille « bZ » pour inaugurer un nouveau genre de proue puisque le bZ4X n’arbore pas de calandre. Celle-ci a été remplacée par un (très) large bouclier doté de prises d’air devant les roues et sous la plaque d’immatriculation.

Vu de l’arrière, on remarque son spoiler situé sous le pare-brise ainsi que son becquet prolongeant son toit. Avec sa partie arrière fuyante, ils contribuent à un meilleur aérodynamisme et donc logiquement à une plus grande autonomie.

Notons au passage ses optiques arrière dans l’air du temps avec un bandeau lumineux qui les relient.

Motorisations et disponibilité

Le bZ4X sera proposé dans une version deux roues motrices, à traction, jouissant d’une puissance de 204 ch pour un couple de 265 Nm.

Toyota déclinera également une variante quatre roues motrices de 217 ch bénéficiant d’un couple de 336 Nm.

À l’instar de nombreuses conceptions actuelles, la plateforme e-TNGA accueille la batterie au centre du véhicule, sous le plancher. Le bZ4X intègrera une batterie de 71,4 kWh accordant une autonomie de 450 km avec une seule charge.

En outre, le constructeur offre une garantie complète et promet 90 % de charge après 240 000 km parcourus ou 10 ans.

Pour renflouer sa batterie, le bZ4X pourra être raccordé à un chargeur allant jusqu’à 150 kW avec, selon le constructeur, 30 minutes nécessaires pour obtenir 80 % de charge.

De plus, en option, le bZ4X possède des panneaux photovoltaïques sur son toit afin d’accroître son autonomie et Toyota estime que 1800 km peuvent ainsi être gagnés chaque année.

Pour le moment, Toyota n’a pas communiqué les tarifs du bZ4X. Disponible à partir de juin 2022, il sera logiquement possible de le précommander dès la fin de l’année.